• Promenade dans le jardin juste avant que la pluie ne tombe. 

    Loropetalum 'Blush' et 'Fire Dance'  la sente aux rosesVous voyez le tapis bleu ci-dessus, ce sont des muscaris. Les massifs du jardin en sont envahis. 

    La sente aux roses est encore facilement praticable. C'est la partie du jardin la plus au sud et la mieux abritée du vent.

    On oublierait presque que c'est un jardin de lotissement, en centre ville, vu sous ces angles photographiques.

      

    loropetalum 'Fire Dance'   tulipes 'Angélique' iris pallida argentea variegata

    camellia japonica 'Blood of China' camellia japonica 'Margaret Davis' camellia japonica 'Brushfield's yellow' Epimedium 'Red beauty'

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Les jeux d'ombres sont encore d'actualité dans la partie sous-bois du jardin. Les feuilles des chênes sont toujours sur les arbres. La course du soleil s'étant raccourcie, les ombres portées s'allongent sur la parcelle, maintenant l'humidité sur le sol toute la journée.

       pittosporum tenuifolium vaariegatum  myrtillier américain 

     pittosporum tenuifolium 'Saundersii' 

        liquidambar bletilla striata (feuilles jaunes d'automne), agapanthes

      

    liquidambar liquidambar cotinus Grace, liquidambar  liquidambar

    La partie centrale du sous-bois est principalement verte et panachée de blanc. Elle est surmontée par le liquidambar de mon voisin. En automne, ce copalme d'Amérique est mis en valeur par tous ces verts. Avec de la chance, le vent emportera quelques belles feuilles colorées dans mon jardin.

      

    Et que dire du feuillage automnal de l'érable pourpre du Japon ? Il est superbe en ce moment, passant du pourpre au cuivré, du cuivré au rouge vif.

    acer palmatum purpureum acer palmatum purpureum acer palmatum purpureum

    acer palmatum purpureum acer palmatum purpureum Cachou 

    Partie sous-bois du jardin   

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires
  • Un retour de longues vacances belles mais fatiguantes, une sécheresse estivale qui a duré quelques mois, m'ont fait envisager un jardinage différent, qui libérera mon temps et m'épargnera d'interminables arrosages. La zone la plus simple à réorganiser est celle située en sous-bois. 

    Dans un premier temps, les arbustes souffreteux ont été arrachés. La diversité des vivaces est restreinte, afin de constituer de plus grands groupes de feuillages identiques. Bye bye les heuchères et les bruyères multicolores plantées de-ci, de-là comme bouche-trous.

    Certaines de mes azalées persistantes sont attaquées par le champignon Exobasidium, qui fait cloquer les feuilles et dépérir l'arbuste. Ma solution : arrachage et non remplacement des sujets. Les plantes voisines gagnent ainsi de l'espace.

      

    Pas d'autre choix que de privilégier les feuillages aux floraisons, car les chênes de plus en plus imposants ombrent le jardin. L'avenir de certains rosiers est incertain.

      

      

    asters   asters 

    Finie la culture des chrysanthèmes, oui aux asters !

           asters

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Mon Eucomis ne fleurit pas chaque année, mais il survit aux hivers humides des Landes.

    Fleur singulière : l'eucomis ou fleur ananas Fleur singulière : l'eucomis ou fleur ananas Fleur singulière : l'eucomis ou fleur ananas

    En août, je peine à vous montrer des massifs fleuris car seules quelques fleurs colorent par touche les masses de feuillages.

    Une belle découverte, les fétuques bleues sont parfaitement adaptées au sable. A étendre dès la fin de l'été pour remplacer les oeillets des fleuristes qui peinent.

    Quelques agapanthes bleues font de la résistance.

    fétuques bleues agapanthe hosta fortunei 'Gold standard' hosta blue cadet

    De tous les hostas du jardin, seul 'Blue cadet' fait les frais de la voracité des baveux. Je croyais que les feuillages bleus plus coriaces décourageaient les limaces. Mais il s'agit peut-être de chenilles car l'anti-limaces est inefficace. Le bel hosta fortunei 'Gold standard' est épargné... pour l'instant.

     choisya  'Aztec Pearl Gold' myrtilliers américains

    Les myrtilles américaines du jardin sont un peu acides. La famille les préfère en coulis. Les merles les apprécient un peu vertes. Grrrr ! 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Agapanthes et platycodons fleurissent de concert dans le sous-bois du jardin. Ne vous y trompez pas ! Cet emplacement bénéficie en matinée de quelques heures de soleil, mais il est épargné par le soleil cuisant. Cela permet aux fleurs de durer plus longtemps.

    Les agapanthes restent en terre tout l'hiver.

      

          

        

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Chaque année, je mets en lumière la floraison des iris au détriment de celles des rhododendrons et des azalées tardives. Et pourtant, je n'imagine la zone sous-bois ni dépourvue des grands rhododendrons qui cachent les murs du fond de jardin, ni privée des azalées roses qui couvrent le sol de fleurs roses. Cependant ma préférence va aux petits rhododendrons yakushimanum 'Dreamland' et 'Golden torch' car les fleurs éclosent rosé puis s'éclaircissent peu à peu.

    rhododendron 'Dr Albert Schweizer' rhododendron 'Dr Albert Schweizer'

    Le rhododendron 'Dr Albert Schweizer' a fait l'objet d'une taille en largeur sévère l'an passé. C'est pourquoi il ne fleurit que tout en haut des branches. Même traitement, et donc mêmes effets pour le rhododendron 'Anna Krushke'.

    rhododendron 'Dr Albert Schweizer' rhododendron 'Dr Albert Schweizer' rhododendron 'Anna Krushke', azalée 'Ho oden' rhododendrons 'Anna Krushke'

    Le rhododendron pontique, un sauvageon géant, s'est semé dans un endroit si ingrat que rien n'y pousse à part lui : un cadeau du ciel ! Quant au rhododendron pontique variegata, l'intérêt réside principalement dans le dessin du feuillage car les fleurs sont atrophiées.

    rhododendron 'Anna Krushke' Rhododendrons et azalées du sous-bois Rhododendron pontique Rhododendron pontique

    Rhododendron 'Rocket' Rhododendron 'Rocket' Rhododendron pontique variegata Rhododendron yakushimanum Golden torch'

    rhododendron yakushimanum 'Dreamland' et choisya ternata 'sundance' rhododendron yakushimanum 'Dreamland', choisya ternata 'Sundance' , hebe diosmifolia

    rhododendron yakushimanum 'Dreamland' rhododendron yakushimanum 'Dreamland' rhododendron yakushimanum 'Dreamland', hebe diosmifolia Hebe diosmifoliaLa transplantation du rhododendron yakushimanum 'Dreamland' ne s'est pas faite sans souffrance pour l'arbuste. En plantant un oranger du Mexique (choisya ternata 'Sundance') et une véronique arbustive (Hebe diosmifolia) près de lui, il est désormais ombré en été. Il semble au vu de ses nouvelles pousses et de ses fleurs réapparues qu'il s'adapte enfin à son nouvel emplacement.

     azalée 'Ho oden' azalée 'Silver queen' à feuillaga panaché de blanc Rhododendrons et azalées du sous-bois

    azalée 'Ho oden' azalée 'Silver queen' à feuillaga panaché de blanc

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  • J'immortalise la floraison immaculée de la spirée Vanhouttei tant elle me chavire le coeur. 

    Neige en avril, spirée Vanhouttei Neige en avril, spirée Vanhouttei

    pittosporum tenuifolium 'Saundersii' pittosporum tenuifolium 'Saundersii', spirée Vanhouttei

    Neige en avril, spirée Vanhouttei pittosporum tenuifolium Saundersii Neige en avril, spirée Vanhouttei azalée 'Rosa king', hebe x Lake, spirée Vanhouttei

    Neige en avril, spirée Vanhouttei Neige en avril, spirée Vanhouttei spirée Vanhouttei 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Un peu de douceur dans le sous-bois avec l'azalée à fleur double "Rosa king'.

    Le rouge, cela fonctionne bien avec le pourpre, mais aussi avec le blanc. C'est pourquoi j'ai planté de nombreux feuillages panachés de blanc près de l'azalée 'Hot shot' et du camélia 'Blood of China'.

     azalée Rosa King + azalée Blue Danube pieris japonica Valley Valentine azalée Rosa King et pittosporum tenuifolium variegatum pieris japonica Debutante

    pieris japonica Debutante azalée Rosa King pulmonaire  rhododendron pontique panaché

    azalée Hot shot azalée Hot shot

      skimmia japonica Magic Marlot + pieris japonicum Debutante + pittosporum tenuifolium variegatum

    azalée Rosa King skimmia japonica Magic Marlot azalée Rosa King pittosporum tenuifolium  variegatum

    azalée Rosa King 

    camellia japonica Blood of China pieris japonica Little Heath pieris japonica Little Heath azalée Hot shot

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Au printemps, le vert des feuillages s'efface devant les couleurs vives des azalées et des érables. Le fil conducteur est le rouge durant 3 semaines.

    érable du Japon pourpre acer japonicum purpureum   acer japonicum purpureum

    L'acer japonicum purpureum est superbe au printemps, et tout particulièrement vu à contre-jour. Là, le rouge de ses jeunes feuilles s'irradie. La présence des hauts chênes avec leur jeune feuillage lumineux est un parfait faire-valoir pour cet érable.

    Si vous avez la chance d'acheter une parcelle avec un chêne, conservez le. C'est un trésor pour la litière de feuilles déposée à son pied, pour l'observation des oiseaux, pour donner du caractère à son jardin. Nous en avons conservé 6 sur un terrain de 900 m2. Cela requiert des tailles annuelles d'entretien, c'est vrai, mais le résultat en vaut la peine.

      acer japonicum purpureum  acer japonicum purpureum 

    Mais surtout mes précieux chênes autorisent la culture des azalées, des rhododendrons, des camélias, des piéris, des hortensias. D'ailleurs les azalées commencent leur floraison.

    azalée Blue Danube   pulmonaire azalée Blue Danube

    azalée Hot shot et jacinthes d'Espagne roses azalée Blue Danube jacinthes d'Espagne roses 

    Le rouge de l'azalée Hot shot est associé au bleu violacé de l'azalée 'Blue Danube'. J'ai planté des jacinthes d'Espagne roses au pied de 'Hot shot', pour rappeler la couleur de 'Blue Danube' mais je tempère ce rouge vif par une heuchère pourpre et par une hellébore d'Orient 'Black Lady'.

      

      

    L'azalée à fleurs doubles 'Rosa King' débute sa floraison... à suivre. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    15 commentaires
  • Rares sont les tableaux romantiques dans mon jardin, parce que j'aime trop la couleur pour me contenter de blanc, rose et bleu dans les massifs. Pourtant j'en ai créé un, très virginal en ce moment. La spirée vanhouttei y est pour beaucoup, d'autant qu'elle côtoie le pittosporum variegatum Saundersii, panaché de blanc et pointillé de rose à cette saison.

    spirée vanhouttei + pittosporum tenuifolium Saundersii  tulipes doubles tardives pittosporum tenuifolium Saundersii

    Une pointe de romantisme au jardin tulipes doubles tardives

    tulipes doubles tardives spirée vanhouttei geranium magnificum Weigelia Black and white

    geranium magnificum + jacinthe d'Espagne rose + ornithogale iris pallida argentea variegata   

    Mais en tournant la tête sur la droite... La couleur est de retour ! Azalées et camélia ponctuent le sous-bois de rouge, rose et parme.

      

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique