• J'ai fait le choix d'associer dans les massifs d'accueil de la maison des plantes aux coloris affirmés. En ce moment l'orange sanguine du rosier 'Emilien Guillot' côtoie le jaune citron du kniphofia 'Limelight'et des sedums rupestres dorés, et le pourpre foncé de l'arbre de Judée pleureur 'Ruby falls'. Mais le résultat serait moins plaisant si les fleurs violacées des verveines de Buenos Aires et des asters ne coloraient pas les massifs.

      

    Rosier orange sanguine 'Emilien Guillot', cercis canadensis pourpre 'Ruby falls'  kniphofia jaune citron 'Limelight'  asters et bruvères

          

        

          verveine de Buenos Aires

          

          

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    14 commentaires
  • Voici un trio gagnant et qui intègre facilement un rosier rouge vif, en l'occurence 'Rouge à lèvres' dans un massif. Ce rosier livré à la place de 'William Shakespeare' me laissait dubitative car son rouge est très voyant. Et finalement, il est parfait noyé dans les tiges rouges de la persicaire Polygonum microcephala 'Red Dragon'. Les panicules violacées de la verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis) s'avèrent indispensables pour égayer tous les tons de rouge, notamment celui sombre des feuilles du cercis canadensis 'Ruby Falls'.

    Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon'

    Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' verveine de Buenos Aires

    Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' cercis canadensis 'Ruby falls'

    cercis canadensis 'Ruby falls' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier rouge, verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon'  persicaire 'Red Dragon'

     Le rosier 'Emilien Guillot' prépare sa première belle floraison depuis son achat. A suivre...

    verveine de Buenos Aires et persicaire 'Red Dragon' Rosier 'Emilien Guillot' 2001 Rosier 'Emilien Guillot' 2001  persicaire 'Red Dragon'

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Le massif Intimité prend de la hauteur avec les floraisons des crocosmias et des verveines de Buenos Aires. L'assortiment de coloris est plus à mon goût que celui que j'avais composé l'été passé. Le massif s'est développé avec rapidité en 1 an.

       clématite viticella purpurea plena elegans

         rosier rouge à lèvres' clématite double pourpre

    Le roi du massif reste le sombre cercis canadiensis 'Ruby falls', à port pleureur. Son feuillage en forme de coeurs pourpres met en valeur toutes les plantes autour de lui. La curiosité du massif cette année est la floraison de la clématite viticella purpurea plena elegans, que je laisse courir sur le sol à défaut de la faire grimper dans le magnolia liliiflora 'Susan' encore trop petit.

    cercis canadiensis 'Ruby falls' persicaire 'Red Dragon' persicaire 'Red Dragon', Muhlenbergia capillaris Magnolia  'Susan'

    Cercis canadiensis 'Ruby Falls' en compagnie de l'eupatoire 'Red Dragon' et de la graminée Muhlenbergia capillaris            magnolia 'Susan' et clématite viticella

      verbena bonariensis   

    Crocosmias 'Lucifer' et verbena bonariensis pour réveiller les coloris sombres. Mais pas que ! De l'autre côté de ce massif, priorité aux orangés avec l'euphorbia griffithi 'Fireglow' et les crocosmias 'Mistral'.

    euphorbia griffithi 'Fireglow'  crocosmias 'Mistral'  crocosmias 'Mistral'

    crocosmias 'Mistral' clematis viticella purpurea plena elegans crocosmia 'Lucifer'

      euphorbia griffithi 'Fireglow'

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Je me désole de découvrir la couleur des feuilles de mon cercis canadiensis "Ruby Falls" cet automne : bronze ! OK pas au point de pleurer, mais bien que la douceur de cet automne fut agréable, je regrette d'avoir été privée des coeurs écarlates de mon arbre de Judée.

    octobre 2015

    Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls"

    octobre 2016

    Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls"

    novembre 2016

    Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" crocosmia 'Mistral' persicaire 'Red Dragon' viola cornuta + euphorbia griffithii 'Fireglow'

    Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls" Arbre de Judée pourpre à port pleureur "Ruby falls"

    Averses de pluie drue, forts coups de vent ont eu raison des feuilles restantes. Seuls les futurs bourgeons de fleurs sont désormais visibles sur l'arbre.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    11 commentaires
  • Le jeune magnolia caduque 'Genie' semble bien s'adapter au sol pauvre sableux. Je peux en admirer un de taille adulte dans le voisinage. 

    D'ici que mon petit 'Genie' soit aussi admirable que ce dernier, je vais devoir attendre patiemment une dizaine d'années.

    magnolia 'Genie'  carex comans Bronze Form

    cercis canadiensis 'Ruby Falls' rose 'Blue Eden' de Tom Carruth rose 'Xaros' de Tantau rose 'Blue Eden' de Tom Carruth

    En arrière-plan du massif Intimité, fleurissent encore les rosiers'Blue Eden' de Tom Carruth et 'Xaros' de Tantau'.

     magnolia 'Genie'  armeria maritima, heuchères, persicaire microcephala 'Red Dragon' persicaire microcephala 'Red Dragon' sedum rupestre aureum

    cercis canadiensis' Ruby Falls' rose 'Rouge à lèvres' Cachou Muhlenbergia capillaris

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Cultiver des graminées dans le sable, ce n'est pas si difficile finalement. Cela demande peu de travail, ce qui est considérable dans ma récente démarche de simplification du jardin. Muhlenbergia capillaris est particulièrement attrayante en ce moment, avec ses plumets pourpres. La finesse de ses feuilles vert-bleuté contraste avec les feuilles brun-pourpre joliment dessinées de la persicaire 'Red dragon'.

     carex comans bronze, Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon'

    C'est un vaporeux nuage rouge qui surmonte les feuilles de la graminée. Ce massif serait bien sombre et triste sans la touche rouge velouté du rosier 'Rouge à lèvres', arrivé au jardin suite à une erreur de livraison.

    Carex comans bronze , rosier 'Rouge à lèvres' rosier 'Rouge à lèvres' Muhlenbergia capillaris, rosier 'Rouge à lèvres' rosier 'Rouge à lèvres'

     Persicaria microcephala 'Red Dragon' Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon' Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon'

    Ce n'est pas la petitesse des bouquets floraux de la persicaire microcephala 'Red dragon' qui motive l'achat de cette vivace, mais la beauté du dessin sur les feuilles et le fait qu'elle ne soit pas traçante. Les iris voisins ne seront pas envahis. Le feuillage des crocosmias 'Lucifer' commence déjà à sécher.

    Muhlenbergia capillaris Cercis canadiensis 'Ruby falls' Cercis canadiensis 'Ruby falls' Euphorbia griffithii 'Fireglow' - Euphorbe de Griffith orange

    Difficile d'imaginer que dans quelques jours les feuilles en forme de coeur du Cercis canadiensis 'Ruby falls' seront d'un rouge pur !

    Cercis canadiencis 'Ruby falls' Persicaire renouée 'Red dragon' Cercis canadiensis 'Ruby fallls'

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Ce massif est situé à l'entrée du jardin. Il doit en se développant nous protéger des regards, car depuis la rue, la vue plonge chez nous. J'y ai planté deux arbustes : un arbre de Judée pleureur et un magnolia "Genie". Ceux-ci sont caduques pour ne pas empêcher le soleil de réchauffer une des chambres en hiver. 

    Le cercis canadiensis " Ruby falls " stocke l'azote dans ses racines et en fait bénéficier les plantes voisines, ce qui n'est pas négligeable quand le sol est sableux.

    Une modification dans les plantations s'est avérée indispensable car je n'avais pas deviné que les Carex comans bronze prendraient tant d'ampleur, au point de cacher les heuchères pourpres. Ce sont dont ces dernières que j'ai déplacées dans le massif. Je cherche à couvrir le sol en créant de grosses touches de couleur : bronze avec les carex, vert bleuté avec le  Muhlenbergia capillaris dont les plumets pourpres pointent à peine, pourpre avec les heuchères, et vert avec les coussinets de l'arméria maritima.

    carex comans bronze Persicaire microcephala 'Red Dragon', heuchères pourpres, armeria maritima

    De l'ordre dans le jardin ! Les grandes tiges des crocosmias 'Lucifer' transpercent les carex, mais ce sont les feuilles effilées (bien vertes malgré la canicule) des iris qui ont permis au massif de rester attrayant cet été.

    armeria maritima persicaire microcephala 'Red Dragon' cercis canadiensis 'Ruby Falls' euphorbe griffithii 'Fireglow'

    crocosmia 'Mistral' crocosmia 'Mistral'

    au 1er plan, le petit magnolia 'Genie'    cercis canadiensis 'Ruby Falls' cercis canadiensis 'Ruby Falls'

    Comment s'expliquer qu'un pied de kniphofia 'Nancy's red' puisse autant souffrir de la sécheresse ??? Eh bien on le déterre et on constate que de nombreuses larves blanches de hannetons dévorent ses racines... Après les avoir détruites, j'ai replanté le tison de Satan. J'attends de voir s'il se remet de cette attaque.

     fenouil commun kniphofia 'Nancy's red' kniphofia 'Nancy's red'

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Je ne suis pas sensible à la beauté, souvent vantée par les blogueurs jardiniers, des persicaires ou renouées. Mais un jour, à Mimizan, une association végétale m'a charmée. Cela a fait l'objet d'un article dont les consultations ne diminuent pas depuis sa parution. Preuve en est que le duo "persicaire renouée Red Dragon et crocosmia Lucifer " enchante nombre de jardiniers.

    Voilà donc la persicaire 'Red Dragon' plantée près des crocosmias 'Lucifer'.

    persicaire renouée 'Red Dragon'  persicaire renouée 'Red Dragon' heuchères et carex bronze heuchères et carex bronze

      Cercis canadensis 'Ruby Falls' 

    Au nord du jardin, je privilégie les longues floraisons blanches. Je trouvais l'allure de l'éphémère de Virginie brouillonne. Mais j'ai découvert lors d'une foire aux plantes, Tradescantia x andersoniana 'Domaine de Courson' (obtention Lepage 1989), aux fleurs blanches lavées de rose et aux étamines soyeuses roses.

    Tradescantia x andersoniana 'Domaine de Courson' Tradescantia x andersoniana 'Domaine de Courson' Tradescantia x andersoniana 'Domaine de Courson' 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Les tulipes sombres 'Reine de la nuit' ne sont pas tardives cette année. Le nouveau massif de l'entrée principale, planté en octobre dernier, est bien modeste. Il faut attendre au moins trois ans avant d'obtenir des plantations denses. Le sedum mexicanum 'Lemon ball' de couleur vert chartreux a été éparpillé cet hiver par les chats qui ont transformé en litière géante mon nouveau massif. Grrrr...    Ce jaune lumineux se marie bien au pourpre. 

    Tulipe noire : Reine de la nuit. Tulipe noire : Reine de la nuit.

    Les iris des jardins se plaisent sur cet emplacement longuement ensoleillé. J'aime bien la diagonale de pourpres et de cuivrés, composées par les heuchères, les violas, la giroflée arbustive, les tulipes noires, le loropetalum chinensis 'Fire Dance' pour les pourpres, et pour les cuivrés les graminées et le phormium 'Jester'.

    Erysimum hybride Tulipe noire : Reine de la nuit. phormium 'Jester' et rosier jaune 'Michelangelo' viola cornuta et sedum Lemon balls

    erysimum hybride armeria maritima et violas heuchères et carex Tulipe noire : Reine de la nuit.

    geranium vivace, heuchère et carex 

    armeria maritima 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • Ce n'est qu'une ébauche de massif car son achèvement est conditionné à la construction d'un mur et d'une petite terrasse. Ce qui n'est pas prévu dans l'immédiat. J'ai planté un jeune magnolia 'Genie', dont j'avais envie depuis longtemps. Ainsi lorsque nous entamerons les travaux maçonnés, il aura atteint une taille honorable.

    Ebauche d'un nouveau massif

    Ebauche d'un nouveau massif  Ebauche d'un nouveau massif  Muhlenbergia capillaris  viola cornuta

    hémerocalle 'American Revolution' au feuillage étrangement strié de jaune heuchère 'Plum Pudding' sedum 'Lemon Ball' heuchères

    heuchère Muhlenbergia capillaris  heuchères Arbre de Judée pourpre 'Ruby Falls'

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique