• Clic sur les images pour les voir en taille réelle.

    chenille arpenteuse brune et fourmis à tête rouge

    Crematogaster scutellaris est une fourmi de petite taille vivant dans le sud, présentant une tête rouge et un abdomen noir en forme de coeur, qu'elle relève si elle se sent en danger. Elle est friande du miellat sucré des pucerons. Pour la chasser, il suffit d'arroser le nid car elle redoute l'humidité.

    Les fourmis n'ont pas remarqué la chenille arpenteuse brune camouflée sur la tige du chevrefeuille. Celle-ci se transformera en papillon de nuit.

    chenille arpenteuse brune et fourmis à tête rouge

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Coccinelle sept points

    Clic sur l'image pour la voir en taille réelle.

    C'est une joie de retrouver ces coléoptères, mais leur présence dans le feuillage du chou Daubenton indique que les pucerons l'ont colonisé. Et en effet, toutes ces pluies discontinues ont favorisé le développement de pucerons verts sur les bourgeons terminaux, si tendres, du chou.

    C'est la première fois que j'y découvre des pucerons. Le pied du chou s'affaiblirait-il ?

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Les décorations de jardin en fonte semblent bien résister à l'oxydation due à l'air salin. J'ai commencé une collection
    d'animaux. Si j'en trouve de bonne facture, je les installe dans le jardin. Mais je n'en fais pas une quête effrénée, je me contente juste des rencontres inattendues sur les étagères des magasins de jardinage.

    J'ai été séduite par un écureuil, une tortue, un escargot, des moineaux. Je rêve de trouver un beau lézard, une grenouille, un crapaud, un hérisson, une chouette, une souris, une libellule, un lapin et d'autres encore...

    Clic sur les images pour les voir en taille réelle.

    Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin

    Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin

    Décorations métalliques de jardin

    Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin Décorations métalliques de jardin

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Clic sur l'image pour afficher sa taille réelle.

    Patio espagnol de l'hotel Paradores d'Almagro

    Patio espagnol de l'hotel Paradores d'Almagro

    En Espagne, l'Etat a trouvé une bonne solution d'entretien du patrimoine architectural (couvents, palais, haciendas...) : il restaure et ouvre des hôtels-restaurants qui offrent de luxueuses prestations à des prix défiant toute concurrence ! Ce sont les hôtels Paradores.

    Un chef aux cuisines de l'hôtel, et la salle de restaurant se remplit de clientes richement bijoutées parées de longues robes de soirée (si, si ) accompagnées d'élégants messieurs en costume. 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Petit chaton deviendra grand...Petit chaton deviendra grand...Double-clic sur l'image pour la voir en taille réelle.

     

     

     

     

    Cachou, chaton femelle tigré gris clair, de 3 mois est arrivée chez nous le 1/7/2010. Quelle coquinette ! Elle s'est bien assagie et arrondie depuis. 

    Ses yeux sont vert d'eau, d'une belle transparence. Son caractère est sociable et câlin. Mais elle est une redoutable chasseresse d'oiseaux, lézards, musaraignes et campagnols au jardin. Quant aux papillons, il est vital pour eux de voleter haut dans les airs.

    Les beaux jours revenus, je compte sur sa présence pour que les merles, gourmants de fruits rouges, se tiennent à distance des groseillers, casseillers et fraisiers. Cela fonctionne un peu, sauf si la chatte ayant rodé toute la nuit se promène dans le jardin tard dans la matinée. Et en été, cela arrive souvent.

     

    Petit chaton deviendra grand...Petit chaton deviendra grand...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Cèpes glacés

    Un dessert glacé qui réveille la convoitise des gourmands...

    Un panier en nougatine est rempli de fruits des bois glacés et de délicieux champignons en chocolat,qui contiennent de la glace parfumée à la vanille dans le pied et au chocolat au lait dans le chapeau. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Retrouvailles de quadragénaires

    En décembre dernier, 2 anciens camarades de lycée (une Bergeracoise et un Marseillais) ont été les initiateurs de retrouvailles des lycéens Carcassonnais que nous fûmes de 1985 à 1988.

    L'idée leur vint dès l'été, tout légèrement. Ils la soumirent à quelques autres de leurs contacts et l'effet " boule de neige" qui en résulta accéléra la réalisation des retrouvailles. Plusieurs, très enthousiastes, organisèrent le week-end dans un gîte très agréable, près de la ville de notre jeunesse. Une vingtaine de quadras se retrouvèrent, dont la plupart ne s'étaient pas revus depuis leurs 18 ans ! 

    Bien sûr, les 2 jours furent un moment de grande joie pour tous, et nous nous sommes promis de renouveler ces retrouvailles. D'ailleurs en mai, une partie, accompagnée des conjoints, se retrouvera à Prague où vit l'un des participants.

    Au delà de l'anecdote, je ne me rendais pas compte à quel point une plongée dans le passé pouvait " bouleverser " mon quotidien si   parfaitement organisé. Je m'explique. 

    Retrouvailles de quadragénaires

    Retourner sur les lieux de mon enfance, de ma jeunesse, c'est revoir les paysages qui ont imprégné ma mémoire.

     M'y retrouver plongée et surtout respirer les odeurs de garrigue (ma garrigue !) au petit matin, c'est se retrouver des dizaines d'années en arrière et avoir la larme qui perle au coin de l'oeil, à l'insu de son plein gré (!) ...

    Que dire lorsque j'ai vu que les cailloux calcaires portaient toujours les traces fossilisées de la vie marine passée! J'avais oublié ces moments d'enfance de chasse aux trésors : fossiles, escargots, thym...

    Passer, à cette occasion, quelques nuits chez son père, sans ses enfants, sans son homme, c'est se retrouver jeune fille car il est bien connu que je reste toujours sa petite fille, même à 41 ans !

    Les jours et mois, qui ont suivi ces retrouvailles, la mémoire m'est revenue, sollicitée par la remontée de tous ces souvenirs enfouis : joie,nostalgie et tristesse mélées. Mais surtout, aujourd'hui, j'ai pris conscience que le temps a passé et que je n'ai plus 20 ans. Cela ne m'avait pas encore effleuré l'esprit tant ma vie, jusqu'alors soumise aux contraintes et ambitions, défilait vite.

    Je pense arriver à un tournant de l'existence : 42 ans. La fameuse crise de la quarantaine ? Me serais-je ainsi questionnée si je n'avais pas revu mes copains et amis d'avant ?

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Ce presbytère de l'entre-deux mers girondin est entouré d'un jardin qui respecte la nature environnante. Pas de pesticides donc. Pas de mauvaises herbes non plus, car elles sont rebaptisées sauvageonnes ou fleurs des champs.

    Un majestueux magnolia grandiflora ombre la façade sud et ses fleurs parfumées accueillent l'estivant à l'ouverture des fenêtres.

    La glycine mauve a terminé son élégante floraison. Son feuillage vert tendre enveloppe le pignon nord.

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinMalheureusement les marronniers pluri-centenaires subissent les attaques des mineuses ( Cameraria ohridella). La chenille de ce papillon fait tomber le feuillage des arbres précocément. Impossible de ramasser et brûler les trop nombreuses feuilles roussies tombées à terre, malgrè que ce soit une méthode efficace d'affaiblissement de la prochaine génération de chenilles.

     Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Le pigeonnier présente des gravures sur ses volets : "offrandes - suppléments pour Mr le Curé".

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Le bois de bambous fournit le potager en tuteurs imputrescibles et solides.

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Parce que La Mante m'a gentiment taguée, mon blog sable.emouvant.over-blog.com durera un jour de plus.  

     

    Née en Février, je roule en Citroën pour les petits trajets et en Audi lorsque les kilomètres s'additionnent. Je photographie avec mon reflex Sony, l'animal qui me charme le plus : le chat.

    Difficile de préférer un morceau de musique classique à un autre, car l'écoute varie selon les états d'âme. En ce moment, ce sont les gymnopédies et les gnossiennes d'Erik Satie qui me ravissent : des morceaux sobres, sensuels et tristes.

    Difficile pour une gourmande de préférer un plat... mais je suis définitivement attirée par la cuisine méditerranéenne, celle qui m'a nourrie depuis toujours.

    Mère de 2 garçons et d'1 fille, je manque de temps pour l'essentiel, alors les activités annexes... pas de facebook, pas de sport ( le jardinage suffit, merci), peu de TV ( à part la 5 et la 7 ).

     

    La plus grande peur ? Celle à laquelle je ne me serais pas préparée par manque d'anticipation.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires