• Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Ce presbytère de l'entre-deux mers girondin est entouré d'un jardin qui respecte la nature environnante. Pas de pesticides donc. Pas de mauvaises herbes non plus, car elles sont rebaptisées sauvageonnes ou fleurs des champs.

    Un majestueux magnolia grandiflora ombre la façade sud et ses fleurs parfumées accueillent l'estivant à l'ouverture des fenêtres.

    La glycine mauve a terminé son élégante floraison. Son feuillage vert tendre enveloppe le pignon nord.

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinMalheureusement les marronniers pluri-centenaires subissent les attaques des mineuses ( Cameraria ohridella). La chenille de ce papillon fait tomber le feuillage des arbres précocément. Impossible de ramasser et brûler les trop nombreuses feuilles roussies tombées à terre, malgrè que ce soit une méthode efficace d'affaiblissement de la prochaine génération de chenilles.

     Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Le pigeonnier présente des gravures sur ses volets : "offrandes - suppléments pour Mr le Curé".

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Le bois de bambous fournit le potager en tuteurs imputrescibles et solides.

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

    Jardin sauvageon d'un presbytère girondinJardin sauvageon d'un presbytère girondin

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Parce que La Mante m'a gentiment taguée, mon blog sable.emouvant.over-blog.com durera un jour de plus.  

     

    Née en Février, je roule en Citroën pour les petits trajets et en Audi lorsque les kilomètres s'additionnent. Je photographie avec mon reflex Sony, l'animal qui me charme le plus : le chat.

    Difficile de préférer un morceau de musique classique à un autre, car l'écoute varie selon les états d'âme. En ce moment, ce sont les gymnopédies et les gnossiennes d'Erik Satie qui me ravissent : des morceaux sobres, sensuels et tristes.

    Difficile pour une gourmande de préférer un plat... mais je suis définitivement attirée par la cuisine méditerranéenne, celle qui m'a nourrie depuis toujours.

    Mère de 2 garçons et d'1 fille, je manque de temps pour l'essentiel, alors les activités annexes... pas de facebook, pas de sport ( le jardinage suffit, merci), peu de TV ( à part la 5 et la 7 ).

     

    La plus grande peur ? Celle à laquelle je ne me serais pas préparée par manque d'anticipation.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires