• une plate-bande de 1.80 mètres de profondeur au nord de la maison

    Impossible de laisser moins de 3 mètres de distance entre le mur nord de la maison et la route, le règlement du lotissement ne l'autorise pas. Et pourtant à la construction, j'aurais bien construit un mur nord aveugle et mitoyen avec la route, afin de gagner 3 mètres supplémentaires de jardin au sud.

    Lorsque le trottoir fut terminé, il restait une longue bande de terre de 1,80 mètres de profondeur à planter. Rappel un an en arrière ici

      L'entrée de service, orientation nord 3.11.2015   

          

          

    Sur les 4 petits fruitiers plantés l'an passé, seul le poirier a péri.

     les 3 pommiers nains 

     

     

    « Rosier "Rouge à lèvres" envoyé par erreur par Jacques BriandChambre de verdure et ses abords en automne »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Céline/Bretagne
    Samedi 29 Octobre 2016 à 08:06

    Quel changement en un an, j'aime beaucoup ce massif ! Feuillages, couleurs, textures...il y a une très belle harmonie. bon week-end !Céline 

      • Samedi 29 Octobre 2016 à 10:38

        Bonjour Céline, ce massif est une bonne surprise. C'est celui qui semble ne pas souffrir de la pauvreté du sol, contrairement aux autres massifs du jardin qui peinent à se développer. Je soupçonne la porosité de la route, qui est légèrement plus haute que mon sol, de laisser couler l'eau dans la plate-bande. Tant mieux ! 

    2
    Samedi 29 Octobre 2016 à 09:02
    catherine

    c'est une vraie jungle, tes plantes sont magnifiques, semblent en parfaite santé et de plus, comme dab, je dirais, toutes en harmonie! bravo!

    bon WE au soleil !

      • Samedi 29 Octobre 2016 à 10:40

        Incroyable, non ? Le tout sans engrais, ni compost ! Qu'en sera-t-il lorsque les arbustes auront grandi ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 30 Octobre 2016 à 13:45

    Ta bordure s'est bien étoffée et offre à présent un beau patchwork de couleurs et de textures différentes, j'aime beaucoup. Dommage pour ton poirierarf Bon après midi

      • Dimanche 30 Octobre 2016 à 17:59

        Je n'ai plus besoin de désherber ! Un exploit. 

    4
    Lundi 31 Octobre 2016 à 17:05

    Quelle évolution en l'espace d'un an ! On ne voit plus du tout la terre. J'ai hâte qu'il en soit de même dans mes massifs.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :