• Impossible de laisser moins de 3 mètres de distance entre le mur nord de la maison et la route, le règlement du lotissement ne l'autorise pas. Et pourtant à la construction, j'aurais bien construit un mur nord aveugle et mitoyen avec la route, afin de gagner 3 mètres supplémentaires de jardin au sud.

    Lorsque le trottoir fut terminé, il restait une longue bande de terre de 1,80 mètres de profondeur à planter. Rappel un an en arrière ici

      L'entrée de service, orientation nord 3.11.2015   

          

          

    Sur les 4 petits fruitiers plantés l'an passé, seul le poirier a péri.

     les 3 pommiers nains 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • A la place du rosier anglais "William Shakespeare" de David Austin, Jacques Briand a livré le rosier "Rouge à lèvres", un rouge velouté. J'ai reçu en dédommagement un bon d'achat du montant du rosier que je désirais planter dans le massif "intimité". Finalement, j'ai laissé mon intrus en place. Ce rouge ne dépareille pas pour l'instant. 

        

    Une forte averse ont fait ployer les grosses roses rouges. Quant au cercis canadiensis "Ruby falls", ses feuilles en forme de coeur ne se colorent toujours pas de rouge car les températures restent douces.

      crocosmia "Mistral" 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Je poursuis ma simplification du jardin, en corrigeant quelques plantations dans les bordures potagères. Après avoir observé le potager tel qu'il se présentait en début de ce mois, j'ai décidé de planter davantage de persistants pour briser le vent d'ouest, mais attention ! Je dois veiller à ce que les hauteurs des arbustes restent en deçà des 3 mètres de haut. Eh oui, le potager doit conserver son ensoleillement.

    Psathyrella multipedata   tulbaghia violacea sur fond de romarinGrrrr, ça ne va pas ! Je vais faire en sorte de faire disparaître derrière un michelia et un magnolia la maison de mes voisins. Les potagers sont souvent abrités derrière des murs, le mien est trop ouvert. 

    Psathyrella multipedata Psathyrella multipedata 

    Psathyrella multipedata est un champignon non comestible qui pousse en bouquet. C'est graphique, mais je dois les contourner pour pénétrer dans le potager.

    Bacchus Lagerstroemia indica doré par l'automne. Lagerstroemia indica doré par l'automne. loropetalum chinensis 'Fire Dance'

    Entre le loropetalum chinensis 'Fire Dance' et le lagerstromia indica (Lilas des Indes), j'ai replanté le michelia 'Fairy Blush'. Il est anormal qu'il jaunisse, car c'est un persistant bien vert. Seulement sa transplantation l'a affecté, mais cela ne saurait durer car il se plaît dans ce sol sableux.

    michelia 'Fairy blush' magnolia 'Little Gem' magnolia 'Little gem'

    Le magnolia 'Little gem' a quitté son grand pot pour rejoindre le lagerstromia indica. Magnolia et Michelia mesureront 2,50 mètres de haut à maturité, comme le loropetalum chinensis 'Fire Dance' qui a déjà atteint cette taille.

      

      

    Dahlia Pastel Florart Penstemon 'Blackbird'   cotinus nain 'Lilla'

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • Les arbustes caduques, qui nous préservent en été de la promiscuité d'avec le voisinage, prennent en ce moment leurs couleurs d'automne. Cela justifie de ne pas seulement planter des persistants dans la haie. Certes ils nous cacheraient aussi en hiver, mais empêcheraient le soleil rasant de baigner de lumière les rhizomes d'iris. De toute manière en hiver, les promenades dans le jardin sont écourtées et c'est derrière les vitrages de la maison que je préfère observer le jardin.

      

    Le feuillage noir, persistant, est celui du loropetalum chinensis "Fire Dance". Un autre persistant mais argenté, est judicieusement planté dans l'axe de la baie vitrée des voisins. C'est le pittosporum tenuifolium "Saundersii" qui rosit légèrement avec le froid mordant.

    Taillé en boule basse, l'abélia nain "Confetti" perd de sa superbe avec le froid car c'est un semi-persistant. 

      

    Ce jaune lumineux est celui des platycodons (campanules ballons) et des larges feuilles de blétillas striatas (orchidées terrestres).

      agapanthe panachée "Tinkerbell" physocarpus Lady in Red, viorne-tin "Gwenllian" rosier ancien "Belle au bois dormant"

    Quand tous les caduques auront perdu leurs feuilles, il restera le vert du feuillage de la viorne-tin "Gwenllian"et surtout ses fleurs hivernales.

      

    Aucune rose le long de la sente aux roses mais des cynorrhodons en nombre et de beaux feuillages colorés. 

    cynorrhodons ou gratte-culs cornus florida florida cornus florida florida cornus florida florida

     pholiota spectabilis TOXIQUE  lloropetalum 'Black pearl' cotinus Grace cotinus Grace

    Des champignons oranges poussent en bouquets sur la souche d'un pin maritime. Ce sont des pholiotes remarquables (pholiota spectabilis) impropres à la consommation.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • En tout juste une année, la plate-bande de l'entrée de service a déjà fière allure. Les arbustes plantés en bordure de route sont encore trop jeunes pour ménager un peu d'intimité. 

     fougère Polystichum setiferum, heuchère Marmelade skimmia 'Finchy'

    Le skimmia 'Finchy' devrait former une boule de feuillage persistant, mais il redoute le soleil qui brûle ses feuilles en été. S'il n'est pas protégé à l'avenir par les arbustes caduques voisins, il devra regagner la partie sous-bois du jardin ( comme cela s'est passé avec le gardénia rustique 'Crown Jewel').

     heuchères 'Lime Marmelade' 

    Les cyclamens 'Silver Me' blancs et roses se sont bien étendus entre les vivaces et j'ai racheté des violas blanches, même si je découvre de nombreux semis des violas de l'an passé.

    cyclamens 'Silver Me'  violas

     brunnera 'Looking glass'  brunnera 'Jack Frost' alchémille digitale, ciste 'Little Miss Sunshine'

    mante religieuse sur buddleia nain 'Blue Chip' oothèque, nid de mante religieuse,  chenille de Machaon

    chenille de Machaon chenille de Machaon chenille de Machaon chenille de Machaon

    Que des rosiers roses doux dans cette plate-bande : 'Leonard de Vinci', 'Rose de Molinard', ''The Fairy' et ' Larissa'.

    'Leonard de Vinci' de Meilland 'Leonard de Vinci' de Meilland'

    'Larissa' de Kordes 'Larissa' de Kordes 'The Fairy' de Bentall 'The Fairy' de Bentall

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Que les hostas sont beaux lorsqu'ils adoptent leur dorure automnale !

      

     leycesteria formosa 'Golden lanterns' Leycesteria formosa Golden Lanterns hosta August Moom hosta sieboldiana Elegans

          HOUX FEMELLE

      sedum sieboldii

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Un retour de longues vacances belles mais fatiguantes, une sécheresse estivale qui a duré quelques mois, m'ont fait envisager un jardinage différent, qui libérera mon temps et m'épargnera d'interminables arrosages. La zone la plus simple à réorganiser est celle située en sous-bois. 

    Dans un premier temps, les arbustes souffreteux ont été arrachés. La diversité des vivaces est restreinte, afin de constituer de plus grands groupes de feuillages identiques. Bye bye les heuchères et les bruyères multicolores plantées de-ci, de-là comme bouche-trous.

    Certaines de mes azalées persistantes sont attaquées par le champignon Exobasidium, qui fait cloquer les feuilles et dépérir l'arbuste. Ma solution : arrachage et non remplacement des sujets. Les plantes voisines gagnent ainsi de l'espace.

      

    Pas d'autre choix que de privilégier les feuillages aux floraisons, car les chênes de plus en plus imposants ombrent le jardin. L'avenir de certains rosiers est incertain.

      

      

    asters   asters 

    Finie la culture des chrysanthèmes, oui aux asters !

           asters

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • La belle surprise aujourd'hui dans le jardin ! Un beau faisan (d'élevage, cela ne fait aucun doute) est venu se réfugier chez nous, pour fuir les chasseurs. 

    Un faisan invité dans le jardin Un faisan invité dans le jardin arbre aux faisans , leycesteria formosa 'Golden Lanterns' Un faisan invité dans le jardin

    C'est un mâle au plumage merveilleux. Je n'aurais jamais cru que mon arbre aux faisans (Leycesteria formosa) 'Golden Lanterns' attirerait un jour un faisan (!) wink2

    Un faisan invité dans le jardin Un faisan invité dans le jardin Un faisan invité dans le jardin

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • Cultiver des graminées dans le sable, ce n'est pas si difficile finalement. Cela demande peu de travail, ce qui est considérable dans ma récente démarche de simplification du jardin. Muhlenbergia capillaris est particulièrement attrayante en ce moment, avec ses plumets pourpres. La finesse de ses feuilles vert-bleuté contraste avec les feuilles brun-pourpre joliment dessinées de la persicaire 'Red dragon'.

     carex comans bronze, Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon'

    C'est un vaporeux nuage rouge qui surmonte les feuilles de la graminée. Ce massif serait bien sombre et triste sans la touche rouge velouté du rosier 'Rouge à lèvres', arrivé au jardin suite à une erreur de livraison.

    Carex comans bronze , rosier 'Rouge à lèvres' rosier 'Rouge à lèvres' Muhlenbergia capillaris, rosier 'Rouge à lèvres' rosier 'Rouge à lèvres'

     Persicaria microcephala 'Red Dragon' Muhlenbergia capillaris Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon' Muhlenbergia capillaris, Persicaria microcephala 'Red Dragon'

    Ce n'est pas la petitesse des bouquets floraux de la persicaire microcephala 'Red dragon' qui motive l'achat de cette vivace, mais la beauté du dessin sur les feuilles et le fait qu'elle ne soit pas traçante. Les iris voisins ne seront pas envahis. Le feuillage des crocosmias 'Lucifer' commence déjà à sécher.

    Muhlenbergia capillaris Cercis canadiensis 'Ruby falls' Cercis canadiensis 'Ruby falls' Euphorbia griffithii 'Fireglow' - Euphorbe de Griffith orange

    Difficile d'imaginer que dans quelques jours les feuilles en forme de coeur du Cercis canadiensis 'Ruby falls' seront d'un rouge pur !

    Cercis canadiencis 'Ruby falls' Persicaire renouée 'Red dragon' Cercis canadiensis 'Ruby fallls'

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Mon jardin déborde de végétaux. L'ombre est de plus en plus présente, ce qui m'amène à privilégier les feuillages aux fleurs.

    Depuis 8 ans, je me suis essayée à cultiver des plantes diverses avec plus ou moins de succès. Quand on change de région, on est tentée de cultiver les plantes de son précédent  jardin... mais entre le Val de Loire et la côte landaise, les différences sont grandes et s'accentuent au fur et à mesure de la pousse des chênes.

    Je n'aurais pas cru que je privilégierais un jour l'achat de fougères à celui de vivaces fleuries. Et pourtant, après mon intérêt pour les hostas, heuchères, voici venir le tour des fougères rustiques ! Cette fois-ci, je ramène un Dryopteris erythrosora, une fougère à feuilles persistantes qui a la particularité de présenter de jeunes frondes cuivrées.

     Dryopteris erythrosora Dryopteris erythrosora, hosta  athyrium niponicum Pictum

     

    Quand on aime la variété de fougère caduque Athyrium, on enrichit les variétés : après Metallicum (argenté), voici Pictum dans son petit godet noir. Eh bien... Ce sont exactement les mêmes variétés, seuls leurs noms diffèrent   :(

    Athyrium niponicum Metallicum ou Pictum, c'est au choix. Athyrium niponicum Mettalicum ou Pictum Bégonia tubéreux pendula

    La fougère houx a un feuillage original qui contraste avec celui arrondi des hostas, mais il ne supporte aucun effleurement par les rayons de soleil. Cyrtomium falcatum se cultive en pleine ombre.

    Cyrtomium falcatum skimmia Rubella et Cyrtomium falcatum fougère langue de cerf, Asplenium scolopendrium Asplenium scolopendrium

    Me voici donc avec chaque fougère plantée en doublon, en pots dans la chambre de verdure et en terre dans la plate-bande de l'entrée de service. La différence de leur développement saute aux yeux déjà après quelques mois. 

    Du côté de l'entrée de service, seule la fougère Polystichum setiferum tire son épingle du jeu. 

    Polystichum setiferum fougère houx, Cyrtomium falcatum Asplenium scolopendrium, fougère langue de cerf

    Et voyez cette espiègle fougère qui pousse au coeur de l'agapanthe panachée 'Tinkerbell' ! Je ne sais si le duo se prolongera longtemps. Impossible de les démêler.

    agapanthe 'Tinkerbell' et fougère Hakonechloa macra 'Aureola'  tricyrtis panaché Athyrium niponicum Metallicum ou Pictum

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires