• Le jardin pyrénéen de ma mère

     

    Souvenez-vous il y a 2 ans...

    Après un nettoyage fastidieux, le jardin "à l'anglaise" renaît.

    Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère

    Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère

    Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère

    Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère Le jardin de ma mère

    Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère

    Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère

    Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère Le jardin pyrénéen de ma mère

    « Association végétale jaunes et violet : rosier 'Graham Thomas' de David Austin et irisLe village cathare de Minerve dans l'Hérault »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Mai 2015 à 07:35

    très beau jardin avec une vue des Pyrénées exceptionnelle, son jardin est-il celui qui avait subit de gros dégâts avec les inondations ?

    Bonne journée

    2
    Mardi 26 Mai 2015 à 08:11

    Ta maison est très belle, j'adore tes lambrequins, elle est de 1920 ?

    Ton jardin est magnifique, bordé par une rivière ? Trop top comme dirait ma fille !

    Le nettoyage en valait la peine, ce coin est tès romantique.

    Belle journée Magali

    3
    Mardi 26 Mai 2015 à 08:30

    Oui, Jean-Pierre, c'est la même. J'ai placé un lien en haut de l'article vers l'article de 2013.

    Bien vu Jacqueline, les extensions et l'enjolivement de la maison datent du début XX. La rivière apporte certaines contraintes. Savais-tu que tu es propriétaire d'une rivière qui borde ton terrain jusqu'à son milieu ? En été, avec le niveau bas de l'eau, il faut effectuer le nettoyage de la rivière, la taille des végétaux et l'entretien du mur qui la borde. 

    4
    Mardi 26 Mai 2015 à 08:51
    catherine

    j'ai regardé  le billet d'il y a deux ans, c'était horrible! heureusement que ta maman n'avait rien eu, car je pense me souvenir qu'il ya avait eu des victimes.. le jardin est superbe aujourd'hui, et avec les Pyrénées en fond de "toile" c'est magnifique! bonne journée

    5
    Mardi 26 Mai 2015 à 08:57

    magnifiqueeee

    6
    Mardi 26 Mai 2015 à 09:21

    Quelle belle renaissance mais cela doit laisser des traces indélébiles dans vos cœurs! Qui, dans notre Sud ouest, n'a pas un petit coup de stress quand une tempête se lève et ce, depuis 99?

    Splendides ces iris blancs!

    7
    Mardi 26 Mai 2015 à 10:05

    Tu dis vrai Sixtine, quand le vent souffle fort l'angoisse me paralyse. 

    8
    Mardi 26 Mai 2015 à 12:09
    sophie

    C'est grandiose! Quelle superficie et quelle perspective!


    Un merveilleux cadre, qui a su renaître après une terrible épreuve!


    bises

    9
    Mardi 26 Mai 2015 à 12:25
    Sylvaine

    Je suis super contente, Magali, mon ordi ramait comme un malade pour ouvrir ton blog et du coup, j'avais renoncé à lire tes articles.


    Et là, du premier coup, tout s'ouvre !


    Le jardin de ta maman est de nouveau magnifique après les tragiques inondations d'il y a deux ans.


    Je vais aller voir tes derniers articles.


    Bisous

    10
    Mardi 26 Mai 2015 à 14:18

    Oui, Sylvaine, parfois je rencontre les mêmes soucis pour lire les articles de certains blogs. Je présente beaucoup d'images dont je ne réduis pas les pixels quelquefois. Ca ne doit pas arranger les choses, mais j'essaie de corriger mes oublis.

    11
    Mardi 26 Mai 2015 à 14:21

    A tous, le cadre est exceptionnel. Si je vous dis que c'est situé en pleine ville, vous me croyez ?  

    12
    Mardi 26 Mai 2015 à 15:29

    Un travail fantastique a du être accompli pour tout remettre en état, c'est une belle propriété et une belle maison, la trouée sur les Pyrénées est magnifique.

    13
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:33

    non je ne ma savais pas ! Encore du travail ...

    14
    Mag
    Mardi 26 Mai 2015 à 22:04

    Quel travail ! Pour un superbe résultat. Cela n'a pas dû être simple, moralement aussi.

    Bonne soirée

    15
    Mercredi 27 Mai 2015 à 00:24

    Et bien Magali, ce jardin et cette maison sont deux petites merveilles ! Je viens d'aller voir les photos de la désolation, cela a dû être une épreuve et peut -être une peur pour ta maman de voir les flots envahir son jardin. La nature est indomptable, il faut que nous gardions cela à l'esprit. Nous essayons avec nos petits moyens d'humain de la domestiquer un peu dans nos jardins mais elle sera toujours la plus forte. Toi et moi qui sommes face à l'océan en savons quelque chose. Il peut arriver qu'une tempête dévastatrice défasse nos petites merveilles auxquels nous tenons et alors il faudra tout recommencer. Mais comme tu le dis dans ton article de l'époque, la solidarité et la compassion sont des aides si précieuses. En tout cas, je sais maintenant d'où te vient cette passion jardinière. Bises.

    16
    Mercredi 27 Mai 2015 à 07:42

    Ne crois-tu pas Chantal que nos parents nous ont transmis le virus ?

    17
    Mercredi 27 Mai 2015 à 08:24

    C'est vrai Magali que même si l'atavisme jardinier s'est manifesté tard dans ma vie, je ne pouvais pas y échapper pour mon plus grand bonheur d'ailleurs.....

    18
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 08:11

    Bonjour quel beau site  qui parle de plante, de chlorophile avec de magnifiques photos et de l'âme des maisons, bravo

     

      • Mercredi 21 Septembre 2016 à 08:53

        Bonjour Laurence,

        L'éventail des plantes que tu cultives est large. tes 2 jardins si différents constituent déjà un beau challenge pour un jardinier, même éclairé. J'ai eu un jardin méditerranéen sur un terrain très calcaire. J'en garde un souvenir lié aux parfums. Ton jardin du nord, avec ses montagnes en fond de paysage, est ressemblant à celui, pyrénéen, de ma mère.

        Je m'étonne de la sagesse de ton rosier liane 'Bobbie James'. Ici c'est un géant qui part à l'assaut d'un chêne, dépassant en peu de temps 10 mètres de haut. Et ce n'est pas fini...

        A bientôt. 

        PS ;: impossible de laisser un message sur ton blog car l'option identifiant "Anonyme" n'existe pas.

    19
    laure
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 09:52

    Bonjour Magali, je te remercie de m'avoir répondu et surtout de m'indiquer qu'il est impossible de me laisser un commentaire... je ne le savais pas et me désespérais un peu de n'avoir aucun commentaire bien que mon blog soit récent quand même il faut le dire. Quant à Bobby James, il fait bien d'immenses lianes que je me permets de rabattre parfois... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :