• Jardin landais engourdi par l'hiver

    Jardin engourdi par l'hiver Jardin landais engourdi par l'hiver

    Un froid vif accompagné d'un soleil aveuglant efface les gris ternes auxquels l'hiver nous habitue dans les Landes. Lorsque le jardin se dénude, je prends conscience de l'importance des persistants pour animer et colorer le jardin. Les grands arbres ( chênes et châtaignier ) sont tous caducs, cependant j'ai planté des arbustes persistants en majorité.

    Il n'y a guère que les fleurs de bruyères hivernales pour fleurir aujourd'hui et nourrir quelques téméraires bourdons. La vedette incontestée du jardin est le carex testacea cuivré au feuillage brillant. Entre chaque carex, un rosier est planté. J'espère que la croissance des rosiers ne souffrira pas de ce voisinage.  

    L'emplacement abrité attribué au phormium Jester l'a préservé des gelées. A l'inverse, c'est le froid piquant, qui embellit l'Hebe 'Mrs Winder' en colorant de prune l'extrémité des tiges.  

    bruyère d'hiver carex testacea cuivré phormium Jester Hebe 'Mrs Winder'

    carex oshimensis Evergold depuis la chambre de verdure Graptosedum 'Francesco Baldi'

    potager Jardin landais engourdi par l'hiver

    A l'entrée du potager, le rosier grimpant 'Pierre de Ronsard' de Meilland a reçu une taille sévère. 

    Dans la partie sous-bois, un épais paillis de feuilles de chênes protège les plantations. Cependant, je devrai l'ôter dès février pour éviter tout pourrissement des vivaces et des bulbes.

    « couronne de pignes Primula malacoides, primevère à petite fleur. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 15:33

    Bonjour Magali. Comme toi, je donne une grande importance aux persistants lors de la création des massifs. Sans eux, le jardin serait d’une tristesse en hiver ! J’aime beaucoup ton phornium et ton hebe. Je n’ai ni l’un ni l’autre dans mon jardin. Quant au rosier P. Ronsard, tu n’es pas en retard pour le tailler. J’attends toujours fin février pour le faire. D’autant que cette année, il a gardé son feuillage, ce qui rend la tâche plus difficile quand on a hâte de voir la nature se réveiller … Bises.

    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 15:56

    J'ai remarqué ici que le feuillage des rosiers, qui n'est pas tombé en hiver, est taché de brun au printemps. C'est moche. C'est pourquoi je ne conserve plus les feuilles de rosiers en hiver.

    3
    catherine
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 18:36
    catherine

    on ne se croirait pas en janvier..ton jardin est encore vraiment beau! tes décos des précédents posts aussi, je vis à 100 à l'heure en ce moment et ne prends plus le temps de commenter!

    passe un bon WE!

    bises bretonnes

    4
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 18:49

    Je partage ta course contre la montre, Catherine. Je visite les blogs mais commente peu. Rien de grave.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :