• Les premiers iris du jardin fleurissent depuis une semaine. Ce sont les petits iris botaniques 'Katherine Hodgkin' que j'ai vus sur de nombreux blogs de jardinage. Les motifs bleus et jaunes de la fleur sont si délicats que j'ai souhaité planter quelques uns de ces botaniques cet automne. Ces derniers ont fleuri trop tôt à mon goût car les bulbes autour d'eux sortent à peine de terre. Ils sont esseulés.

    iris botaniques 'Katharine Hodgkin' iris botaniques 'Katharine Hodgkin'

    iris botaniques 'Katharine Hodgkin' iris botaniques 'Katharine Hodgkin' iris botaniques 'Katharine Hodgkin' iris botaniques 'Katharine Hodgkin'

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Le camélia japonica 'Margaret Davis' est une mutation du camélia' Aspasia MacArthur', un bel arbuste à fleurs en forme de pivoine, blanches striées de rose.

    Le jeune camélia 'Margaret Davis' planté en 2012 m'offre cette année sa propre mutation ! Après recherche, les nouvelles fleurs roses péoniformes ressemblent à celles du camélia 'Just Sue'. Voir l'article traitant des mutations des camélias sur le blog " camellias pics "

    Voici la fleur blanche bordée de rose de 'Margaret Davis' 

    fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' camellia japonica 'Margaret Davis' fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'

    Puis la mutation rose pâle. Je ne sais pas si, année après année, les 2 sortes de fleurs cohabiteront sur le même pied ou si la mutation prendra le dessus sur la fleur mère.

    Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'

    Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' Mutation de la fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'

     fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'

    camellia japonica 'Margaret Davis' fleur du camellia japonica 'Margaret Davis' fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'  fleur du camellia japonica 'Margaret Davis'

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • Il était impératif de faire disparaître au maximum les panneaux de béton qui s'effritent miteusement au fond du jardin. Ces murs sont laids mais je fais contre mauvaise fortune bon coeur car c'est grâce à leur présence, en limite sud, que je peux cultiver des rhododendrons, camélias et hydrangeas. 

      la chambre de verdureSeul le grand rhododendron "Dr Albert Schweitzer" remplit sa mission de cache-misère devant le mur rougi par les lichens. Les camellias sasanquas ne dépassent pas encore 1 mètre de haut, le mur reste trop présent en hiver.

    skimmia Magic Merlot, pieris Débutante, Hebe x Lake   

     

     nandina domestica  

    Le camellia japonica "Margaret Davis" est le premier à fleurir, encore timidement.

    camellia japonica Margaret Davis camellia japonica Margaret Davis camellia japonica Margaret Davis carex oshimensis

     agapanthes pittosporum tenuifolium variegatum pieris Little Heath, camellia japonica Blood of China, Hebe x Lake

    pittosporum tenuifolium Saundersii  fétuques bleues gazania

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • C'est en ce moment, où le jardin est dépouillé de ses fleurs et de ses feuillages caduques, que se dessine son squelette. D'abord les silhouettes des chênes se détachent sur le ciel laiteux, puis les petits arbustes habituellement noyés par les hautes vivaces montrent leur forme. Les feuilles persistantes et panachées sont les joyaux du jardin hivernal. 

     pittosporum tenuifolium Saundersii à gauche

    Dans la partie "sous-bois" ( composée de 6 chênes, quel grand sous-bois...), les persistants sont principalement plantés devant les murs disgracieux de mon voisin. Dans le massif mauresque, j'ai privilégié des arbustes caduques en bordure du grillage car en hiver cela permet au soleil d'inonder les iris de lumière.

    magnolia Heaven Scent   caduque laurier-tin Gwenllian sur tige viburnum tinus Gwenllian phormium Jester et pittosporum tenuifolium SaundersiiLes mimosas sont en fleurs sur la bande côtière depuis Noël. Le laurier-tin Gwenllian est mené sur tige. En hiver il offre un joli bouquet rond qui n'ombre pas les rhizomes des iris plantés à son pied.

    houx femelle Golden King, Hebe New Zealand et osmanthe heterophyllus tricolor Goshiki houx femelle Golden King osmanthe heterophyllus Goshiki tricolor, choisya Aztec Pearl, Hebe New Zealand, cornus florida florida houx femelle Golden King, loropetalum chinensis Blush, buddleia nanho white

    Ne vous fiez pas au nom de ce bel houx panaché d'or "Golden King" car c'est un pied femelle qui offre des fruits rouges. L'osmanthe heterophyllus Tricolor ou Goshiki arbore un coloris identique à celui de Golden King, mais moucheté. 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • La maison Cayeux publie aujourd'hui son catalogue d'iris 2016. Je n'ai pas résisté à passer une commande de 4 iris qui ne me seront livrés qu'en juin 2016 pour une floraison en avril 2017 ! Je deviens une jardinière modèle, capable d'être patiente (!).

    L'iris gris "Ciel gris sur Poilly" me faisait envie depuis longtemps mais il porte peu de fleurs et celles-ci sont de petite taille. Qu'importe finalement ! Sa beauté aura eu raison de ma réserve.

    "Douce rêverie" et "Santiago Castroviejo" (un jardinier botaniste espagnol) animeront la bordure potagère avec leurs couleurs chaudes. 

    Je rêvais d'un iris noir légèrement ombré de bleu sombre. "Obsidian" devrait représenter le côté obscur des bleus dans ma bordure d'iris au nord du jardin.

    Ciel gris sur Poilly - Cayeux   Obsidian - Cayeux   Santiago Castroviejo  -  Cayeux   Douce rêverie  -  Cayeux

    Ciel gris sur Poilly                  Obsidian                  Santiago Castroviejo            Douce rêverie

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires