• Notre grand regret est de ne pas avoir passé plus de temps à Kuta. Avant et pendant notre voyage, toutes les personnes nous avaient conseillé d'éviter cette ville grouillante de touristes et mal fréquentée. Peut-être est-ce parce que nous étions en mai à la basse saison, mais Kuta est très agréable : plage de sable noir à perte de vue, bonnes vagues pour surfer, boutiques, centres commerciaux, restaurants (pizzeria, fast food), la plupart des enseignes internationales.

    La ville parfaite pour faire son shopping avant le jour du départ, d'autant que tous les objets en vente sur l'île, les épices, etc... se retrouvent dans les centres commerciaux, avec des prix affichés et raisonnables. Si l'on n'est pas adepte du marchandage, cela repose car les Balinais partent toujours d'un prix exagérément élevé (souvent plus cher qu'en France !). 

    Nous avons eu le bonheur de loger à 200 mètres de la plage, plein coeur de ville, au Kuta Puri Bungalows. Les bungalows et 2 piscines sont éparpillés dans un très grand jardin magnifique, avec écureuils, papillons, libellules, agrions, grenouilles. Un vrai bonheur ! 

    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.

    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.


    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.
    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville. Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.

     

    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.


    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.

    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.

    Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.Kuta Puri Bungalows, hâvre de tranquillité au coeur de la ville.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • paon du jourpaon du jour  paon du jour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le paon du jour ou Inachis io se rencontre de plus en plus car il profite de l'essor du jardinage écologique. En effet sa plante hôte est l'ortie dioïque (Urtica dioica). Or le purin d'ortie, peu coûteux et efficace, est plus largement utilisé pour fortifier les plantes et lutter contre les pucerons et autres ravageurs.  

    Le jardinier laisse désormais pousser quelques orties dans un coin du jardin, pour le plus grand bénéfice de ce beau papillon de jour brun rougeâtre cramoisi avec un ocelle bleu sur chaque aile. De plus, l'ortie friande de nitrates, est très présente sur le territoire.

    le cuivré

     

     

    Papillon diurne, le cuivré commun ou Lycaena phlaeas a besoin d'une plante hôte renfermant des principes acides. Son choix se porte principalement sur la petite oseille (Rumex acetosella). Son habitat est de préférence sur le sable (landes acides).

     

     

     

     

    azuré des nerpruns

    L'azuré des nerpruns ou Celastrina argiolus est un petit papillon diurne affectionne également les sous-bois sablonneux. Sa chenille se nourrit de bruyère commune, lierre grimpant, cornouiller sanguin, salicaire, etc. Ses plantes hôtes herbacées et arbustives sont variées.

     carte géographique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Carte géographique ou Araschnia levana affectionne les orties dioïques (Urtica dioica). Sa chenille ressemble d'ailleurs beaucoup à celle du Paon du jour, à une rangée latérale de taches brun pâle près.

    Son habitat est en situation humide et ombragée.

    azuré de la bugrane ou argus bleu

     

    L'Argus bleu ou Azuré de la bugrane ( Polyommatus icarus) est un papillon très commun.

    petite violette

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La petite Violette ou Clossiana dia a pour plantes hôtes différentes violettes et la ronce frutescente (rubus fruticosus). Elle préfère les pelouses calcaires mais elle ne dédaigne pas les landes.

     clic sur les images pour agrandissement.

    petite violettepetite violette

    petite violette

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Me voici partie à la recherche d'inspiration pour fleurir le jardin l'an prochain. Mon jardin est pauvrement fleuri pendant la 1ère semaine d'août. Rien de tel que visiter les beaux massifs des villes alentours : après Biscarrosse, c'est le tour de Mimizan. La végétation est luxuriante à cette saison car elle ne manque pas d'eau ( Nous sommes sur une île ).

    Promenade fleurie de Mimizan fin août

    Découverte : le savonnier, un étonnant arbre à lanternes jaunes (ses fruits), nous accueille sur la droite. Koelreuteria paniculata est originaire d'extrême-Orient. Planté en plein soleil et à l'abri du vent, il résiste jusqu'à -15°C. Sa floraison en grandes panicules de fleurs jaunes est remarquable. Il dispense une ombre légère du haut de ses 10 mètres, à maturité.

    Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août



     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Promenade fleurie de Mimizan fin août 

     

     

     

     

     

     

     

    La promenade fait la part belle aux hibiscus ou ketmies des marais (Hibiscus moscheutos), qui est originaire du sud des Etats-Unis d'Amérique.

    Mais ses fleurs de 20cm de diamètre me semblent peu délicates. De plus la plante ne résiste pas à moins de 5°C. Eh oui, Mimizan n'est ni la Floride, ni la Louisiane !

    Cet arbuste aux tiges retombantes garnies de fleurs bleues bordées de blanc est un vanillier de Cayenne ( Duranta repens var Geisha girl ). Il résiste à -8 °.

    Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

     Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Beaucoup de plantes exotiques colorent les massifs. Les panicules rose-vif des lilas des Indes (Lagerstromia indica), les fleurs bleues et mauves des hibiscus syriacus (Althea) et les lourdes panicules blanches des hydrangea paniculata forment la trame pérenne des fonds de massifs, en cette saison. Mimizan, tout comme Biscarrosse, a succombé au charme de la tropicale Tibouchina (voir article Biscarrosse, ville fleurie). Alors que les services horticoles Biscarrossais ont associé la belle bleue à des fleurs jaunes, les jardiniers Mimizanais ont préféré une association rose/bleu du plus bel effet.Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

    Promenade fleurie de Mimizan fin août

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les anémones du Japon, si élégantes, fleurissent en masse rose ou blanche.

    Promenade fleurie de Mimizan fin août

    Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

    Voici la plante qui a retenu toute mon attention, qui pourrait fleurir la zone sous-bois du jardin : lobelia syphilitica. Mais c'est une plante de bassin, et cela suppose de gros arrosages.

    Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lis des crapauds de Formose (Tricyrtis formosana) aime les terrains humides.

    Promenade fleurie de Mimizan fin août

    Promenade fleurie de Mimizan fin aoûtPromenade fleurie de Mimizan fin août

     Coleus sur fond de sedums spectabile.                                                         jacobinia suberecta orange                                                Scabieuses annuelles Qis

                                                                                                                                                        

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Les protagonistes de cette histoire sans paroles sont, dans le rôle de la redoutable chasseresse, une argiope fasciée ou épeire frelon ( Argiope bruennichi ), et dans le rôle de la victime, un papillon diurne le Paon du jour (Inachis Io). L'inverse eut été étonnant...

    A table !A table !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A table !

    A table !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Il secrète une substance à odeur musquée ou de rose, paraît-il. C'est le capricorne musqué, d'un vert métallique à reflets cuivrés. Sa larve se nourrit du bois de saule.

    Rien d'étonnant de rencontrer ce grand coléoptère à la promenade fleurie de Mimizan car elle est située sur une île entourée de saules.

     clic sur les images pour agrandissement.

    Voici d'abord la femelle.

    Aromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrésAromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrés

     Aromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrésAromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis le mâle avec ses antennes qui dépassent en longueur ses élytres. 

    Aromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrésAromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    gros plan sur le mâle.Aromia moschata ou capricorne musqué, grand longicorne vert métallique à reflets cuivrés

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • clic sur les images pour agrandissement.

    2 fois par an, les massifs de fleurs sont renouvelés sur un fond de persistants qui structurent la composition. 

    Biscarrosse, ville fleurie.

    La plante précieuse de ce massif jaune et bleu est Tibouchina urvilleana ou fleur araignée (ses grandes étamines recourbées semblent être des pattes d'araignée), une belle tropicale à feuillage duveteux et à fleurs veloutées bleu-violet.

    Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.

    Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.Biscarrosse, ville fleurie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Biscarrosse, ville fleurie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Point de mire : un solanum bleu taillé en nuage.

    Biscarrosse, ville fleurie.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    clic sur les images pour agrandissement.

    Massifs fleuris de Biscarrosse

    Massifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de BiscarrosseMassifs fleuris de Biscarrosse

    Massifs fleuris de Biscarrosse

    Massifs fleuris de Biscarrosse

     

    Massifs fleuris de Biscarrosse

     Les massifs d'été de la ville de Biscarrosse sont variés : massifs secs qui mettent à l'honneur les vaporeuses graminées, dont l'étonnante herbe rouge " Imperata cylindrica Red Baron " aux feuilles érigées, et massifs d'ombre où trône un majestueux bégonia tamaya rouge à hautes tiges.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • clic sur les images pour agrandissement

    Les coleus de FrancineLes coleus de Francine
    Francine a introduit dans ses massifs de fleurs, les feuillages magnifiquement colorés des coleus.

    Cette plante tropicale est très présente dans les jardins balinais. Jamais jusqu'à ce que je découvre les plantations de Francine, je n'aurais pensé introduire ces beautés en été dans mon jardin.

    Bien sûr, je les connaissais en tant que plantes ornementales d'appartement. 

    Avant que les températures extérieures chutent sous 10°c, il suffit de prélever des tiges de 10 cm de long avec 2 feuilles terminales et sans fleur. Les tiges racineront dans un verre d'eau claire, puis seront plantées dans un terreau humide. Puis avec le retour de la douceur, plantation dans les massifs.

    Les coleus de FrancineLes coleus de Francine

    Les coleus de FrancineLes coleus de FrancineLes coleus de FrancineLes coleus de Francine

    Les coleus de Francine Les coleus de FrancineLes coleus de Francine

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Faune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaises
    Faune et flore balinaises

    Faune et flore balinaises

    calliandra haematocephala à toupets rouges, albizzia blanc, crapaud de rizière, Bauhina purpurea ou arbre aux papillons ou arbre aux orchidées roses, criquet.

    Faune et flore balinaises

                     fleur d'asclépiade,                                             fleur de pagode (clérodendron)

    Faune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaises

    Faune et flore balinaises

    escargot,  nénuphar, hibiscus rouge schizopetalus ou Kelmie africaine ou hibiscus de corail.

    Faune et flore balinaises

    Faune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaisesFaune et flore balinaises

     

     

     




     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Faune et flore balinaises

    fleur rouge de gingembre,

    hibiscus rouge,

    fleur orange d'heliconia

    Faune et flore balinaises

    hibiscus blanc,

    fleur blanche de jasmin panaché, fleur de frangipanier (Plumeria)

    Faune et flore balinaises

    vache, macaques, crabe

    hibiscus jaune Le Gombo ou Okra

    Faune et flore balinaises

    fleur blanche Hymenocallis caribaea associée à la fleur orange d'heliconia

    Faune et flore balinaises

    floraisons de lianes : rose pour la liane corail Antigonon leptopus, bleu clair à coeur jaune pour Thunbergia grandiflora, et mauve clair pour les pois de la légumineuse Clitorea ternatea.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Solandra maxima à grandes fleurs jaunes.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires